Ces victimes de la mode

Il y un endroit particulièrement dangereux à Paris. La rue de la Chaussée d’Antin.  Les risques de collusion entre bipèdes y sont élevés. Entre les touristes chinois valsant du Franprix aux Galeries Lafayette et les hommes et femmes d’affaires affairés, il est impossible d’avancer sans se heurter à un obstacle de taille humaine. Mais les vraies responsables des pieds gonflés et des coudes écorchés sont les « victimes des vitrines ».

Ce sont ces femmes qui se laissent hypnotiser par la lingerie ou les cosmétiques les narguant derrière une vitre. Ivres de leur balade boulevard Haussman, le nez rempli de Séphora et les bras lours de sacs H&M, elles pénètrent dans cette rue.

« Oh la jolie jupe, oh les beaux gants »

Mais comme trois heures d’essayage de chaussures chez André n’ont pas suffi, elles s’arrêtent net tous les deux pas sans prévenir . « Oh la jolie jupe, oh les beaux gants ». Elles restent là, les pupilles collées à la vitre et la bave dégoulinante. Même si leur vie en dépendait, elles ne bougeraient pas.

Parfois, elles entrent dans le magasins comme happées par une force occulte. Mais le dégât est fait. Elles ont arrêté le trafic de la rue étroite, les piétons se sont mis à marcher sur la route en échappant de peu à un destin de crêpe collée à l’asphalte.

Ce serait tellement plus facile de dire que le comportment des hommes est semblable, ce n’est pourtant pas vrai. Ces messieurs tracent, parlent au téléphone. Ils traversent cette rue sans écouter les sirènes perfides qui tentent de les envouter depuis l’intérieur d’une boutique Etam. Entre les clichés et les vérités il n’y a qu’un pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s