IBM se choisit une geekette en chef, une première

Le géant de l’informatique IBM s’est choisi mardi une nouvelle chef, la première femme dans l’histoire de la compagnie. Le 1er janvier prochain, Virginia-« Ginni »-Rometty prendra la place de  Sam Palmisano, le big boss de cette multinationale.

Sam Palmisano et Virginia Rometty, nouvelle directrice générale d'IBM.

Ginni Rometty vient d’intégrer le club si fermé des 16 femmes à la tête des firmes les plus puissantes, selon le classement du magazine Forbes. Jusqu’au mois de décembre, Rometty restera la vice-présidente du groupe en charge de la stratégie, ventes et marketing du groupe. Seules 16, et à partir de 2012, 18 des 500 plus grandes sociétés de la planète sont dirigées par des femmes.

« Un énorme gâchis » selon Philippe Escande, éditorialiste aux quotidien économique les Échos qui souligne également que le choix d’une femmes n’est pas une garantie de succès. « Les bilans catastrophiques de ses consœurs de Hewlett-Packard, Yahoo! ou Alcatel-Lucent » en sont la preuve. Carly Fiorina (HP), Carol Bartz (Yahoo), et Patricia Russo (Alcatel-Lucent) ont été remerciées  après avoir déçu les investisseurs.

Carly Fiorina

Carly Fiorina.

Ce qui ne risque pas d’arriver à Ginni Rometty, 54 ans. En pleine crise, elle a réussi à éteindre l’influence d’IBM aux pays émergents. Quand Sam Palmisano a pris les rênes d’IMB en 2002, la firme était en pleine décadence. Depuis, elle a atteint des records de bénéfices. Elle a généré plus de 100 milliards de dollars, soit beaucoup d’argent, et elle a investi plus de 50 milliards en recherche et développement.

Palmisano aura bientôt 60 ans, âge où l’on quitte la direction d’IBM, question de politique interne. Mais cela fait des années que les spécialistes de ce marché voient en l’ingénieur Rometty le successeur-en français hexagonal on ne dit pas successeuse- évident du patron actuel de la multinationale.

Pourtant, son élection, n’a pas fait que des heureux. La valeur des actions d’IBM ont chuté de 51 centimes, mercredi 26, le lendemain de l’annonce officielle. On peut deviner le sexe des traders.

Le choix de Sam Palmisano et ses camarades cravatés n’a pas été fait au nom de la parité. En 1979, Ginni décroche son diplôme en ingénierie électrique et informatique. Après un bref passage chez Général Motors, elle arrive chez IBM en 1981. Depuis, elle n’a pas cessé de gravir les échelons.Virginia Rometty est une « ibmer ».

Publicités

Une réflexion au sujet de « IBM se choisit une geekette en chef, une première »

  1. Ping : Quand la PDG d’IBM chamboule les traditions du golf « Vie de femmes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s