« Ce n’est pas une question d’être femme ou homme »

Une question de genre. Récemment, interviewée par le quotidien de référence espagnol EL Pais, la chef du Parti Action National (Partido Acción Nacional [PAN]) à la chambre des députés a déclaré qu’être à la tête de l’état mexicain n’était pas une question de genre.

« Ce n’est pas une question d’être femme ou homme, il s’agit de savoir qui a les meilleures propositions pour le pays. Les électeurs décideront si le pays est préparé, mais au Mexique une femme est à la tête d’un foyer sur cinq. Il y a plus de cinq millions de femmes qui sont chefs de famille. Personne ne leur a demandé si elles étaient prêtes. » Cette bussisnesswoman mexicaine n’estime pas qu’il y ait une différence entre une potentielle candidate à la présidence et UN candidat à la présidence.

S’il est vrai qu’en Amérique Latine souffle un vent de changement, il ne faut pas non plus être excessivement optimiste. Laura Chinchilla a été élue il y a quelques mois à la présidence du Costa Rica. Elle est loin d’être la première femme élue présidente dans le continent. Le Mexique est loin de suivre l’exemple.

Entre optimisme et réalisme

Mme. Mota ne prend pas en compte quelque chose qui est profondément enracinée dans la culture mexicaine. Il s’agit d’une société macho. Vous me direz, en Espagne on dit la même chose et pourtant il y a un nombre important de femmes au gouvernement.

Certes, mais ce qu’on ne prend pas en compte c’est que qu’au Mexique, quand un homme soutient et aide sa femme à la maison, il est d’office traité de « pédé ». Si le Mexique votait pour une femme aux prochaines élections, ce serait le pays le plus « homosexuel » sur la face de la terre.

Pourtant, cette économiste n’est pas seulement optimiste, elle est très réaliste. Même si les hommes dirigent le pays, ce sont les femmes qui dirigent leurs foyers. Une fois qu’elles auront pris conscience de ce fait, il sera peut-être l’heure que quelqu’un qui leur ressemble soit à la tête du pays. Et peut-être, cette déclaration de la députée du PAN n’est qu’une candidature prématurée à moitié voilée.

(23/07/2010)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s