Je suis une pluriactive

« Travailler plus pour…vivre » était l’un des sujets du magazine informatif de la 2, Envoyé Spécial, jeudi soir. L’émission s’est penchée sur les « pluriactifs » entre autres. C’est quoi les pluriactifs? Vous et moi. Enfin, pas vraiment. Il s’agit des gens qui exercent plusieurs métiers pour arriver à la fin du mois à un SMIC au pire, et à un salaire convenable au mieux. Le « multitravail » est la nouvelle tendance dans le monde laboral. C’est un peu l’acummulation de McJobs.

C’est un model américain qui, petit à petit, trouve sa place dans le marché du travail français, extrêmement régulé où la norme est un seul travail-un seul métier. Le « multitravail » répond aux besoins d’une couche de la population qui ne peut plus arriver jusqu’à la fin du mois avec un salaire dérisoire. Le reportage dresse donc, le portrait de trois femmes qui exercent deux ou trois métiers, souvent dans la même journée pour joindre les deux bouts. C’est qui les femmes du reportage?

Alors pourquoi des femmes ?

La quarantaine passée, souvent seules et peu qualifiées. Elles sont censées représenter cette mutation du monde du travail. Ce qui m’a interpelée dans ce reportage a été l’absence flagrante d’hommes. En sachant que la préparation des émissions est basée sur les intervenants et qu’il n’est pas toujours facile d’en trouver un qui corresponde exactement à ce que le journaliste veut illustrer, je peux avancer l’hypothèse suivante: ils n’ont pas trouvé d’hommes. Mais ce serait trop léger pour cette émission de qualité. Alors pourquoi des femmes?

Je vais faire de l’anthropologie de base. Je m’excuse d’avance ! Les femmes peuvent avoir une vie tentaculaire. On est naturellement disposées à être de petites pieuvres prêtes à assumer une charge de travail et de stress importante. Le cliché de la femme qui est au téléphoné devant les fourneaux avec son bébé dans les bras n’est pas très loin de la vérité. On est des pluriactives !

Ce qui fait de ce « multitravail » une nouveauté en France est qu’il vient bousculer une conception du travail qui a constitué un des acquis sociaux les plus importants du XXè siècle. Le « 8-8-8 » est remis en cause : les 8 heures de travail, 8 heures de loisir et 8 heures de repos. Vous pouvez bien croire qu’avec trois boulots il faut forcément sacrifier quelque chose. Au siècle denier il était possible d’aspirer à une vie 8-8-8 dans un cadre strictement laboral. Les working-girls et les changements vertigineux de la fin du siècle n’ont fait qu’annoncer ce qui se passe aujourd’hui.

Mais la réalité pour les femmes est toute autre, je parle évidemment des femmes ordinaires. Quand vous avez des enfants, un mari, un travail et je vous en passe, les trois 8 sont vite mises au placard. Et en plus on n’est même pas payés pour élever les gosses. C’est vrai, être mère est en soit une satisfaction.

Semaine pluriactive

Cette semaine a été typiquement pluriactive. Je tiens à dire que je ne suis pas rémunérée .Normal, on n’est pas payés pour étudier. Le matin je vais à l’école pour apprendre à être journaliste, l’après midi je fais semblant d’être journaliste et le soir quand mes yeux sont encore un peu ouverts je me replonge dans le travail. Si je résume je fais trois journées en une, tout en sachant qu’il faut que je m’occupe des bonheurs administratifs comme d’habitude, d’essayer de gagner un peu d’argent pour payer mon logement avec vue imprenable sur la Défense. Avoir des amis, et un semblant de vie amoureuse, un teint de peau parfait, faire 3 kilos, et il paraît qu’il faut dormir aussi. Apparemment c’est nécessaire. Vous voulez parler des pluriactifs?

Si vous êtes des filles à peu près normalement constituées vous êtes des pluriactives. Vous n’avez qu’à penser à Mme. de Pompadour et vous aurez la confirmation. On l’est toutes à notre échelle.

(10/01/2010)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s